LES CONFÉRENCES 2011



Jacky Dupety - le BRF

ECOUTER OU TELECHARGER LA CONFERENCE


À l'heure où l'agriculture conventionnelle est dans une impasse, nombreux sont ceux qui recherchent des techniques alternatives durables…
Des techniques qui produisent en même temps de l'énergie et de la nourriture… Des techniques qui, tout en nourissant la plante, reconstituent les stocks de nutriments du sol… Technique innovante mise au point au Québec, le bois raméal fragmenté, est arrivé en Europe il y a moins de 10 ans… La technique réussit les deux défis énoncés ci-dessus. Après 3 années d'expérimentation sur le causse du Lot, Jacky Dupéty est devenu un ambassadeur enthousiaste du BRF… Il fait, dans cet ouvrage pratique, le point de ses expériences et partage sans retenue, ses acquis, mais aussi ses doutes. Un premier pas vers ce qui paraît être aujourd'hui une vraie révolution verte…



Jean francois Dugourd : les ressourceries, alternatives aux déchetteries

ECOUTER OU TELECHARGER LA CONFERENCE

Déchetteries et ressourceries

Dans le cadre de la foire bio & alternative de Trégunc, Jean-François Dugourd traitera le thème des "ressourceries, alternative aux déchetteries".

 

 


Jean Claude Pierre : Voyage au pays du futur

ECOUTER OU TELECHARGER LA CONFERENCE

Conférence de Jean-Claude Pierre VOYAGE AU PAYS DU FUTUR Jeudi 28 octobre à 20h30 Salle d’activités de Mellac (après l’église, suivre la salle polyvalente)

« Enfin un message porteur d’espoir ! » C’est en ces termes que de nombreux journalistes ont qualifié la conférence audio-visuelle de J-C Pierre sur le thème « Voyage au Pays du Futur ».

Le document synthétise des démarches qui relèvent d’un authentique développement durable et solidaire. Urbanisme, déplacement, architecture, énergies renouvelables mais aussi emploi, relocalisation de l’économie et formes nouvelles de coopération et de mutualisation… Ces thèmes sont abordés à partir d’exemples concrets mis en oeuvre dans plusieurs pays européens dans lesquels Jean- Claude Pierre et l’association « Nature et Culture » effectuent de nombreux voyages pédagogiques à l’intention d’élus, de socioprofessionnels et de responsables associatifs.

Cette conférence suscite, partout où elle est présentée, de nombreux et fructueux échanges, elle s’inscrit donc parfaitement dans les missions d’information du réseau Biocoop soucieux de voir le maximum de citoyens devenir consom’acteurs…



Gabriel Amard - l'eau : retour a une regie publique

ECOUTER OU TELECHARGER LA CONFERENCE

«L’eau n’a pas de prix, la preuve par l’exemple»

Ce livre écrit par Gabriel AMARD président de la communauté d’agglomération des Lacs de L’Essonne et secrétaire national du Parti de Gauche se veut une démonstration par ailleurs réussie de ce que la gauche peut faire quand elle décide de se réapproprier le service public au service de l’intérêt général. En quelque sorte « la gauche par l’exemple »

Gabriel Amard partisan de la planification écologique s’explique :
« La politique de développement durable de la biodiversité appliquée à la Communauté d’agglomération Les Lacs de l’Essonne m’a naturellement conduit à me préoccuper de la préservation des ressources en eau.Nous nous devions d’améliorer la qualité de cette eau nécessaire à la préservation des espèces végétales et animales présentes.Elle est la source dont nous avons besoin pour favoriser la capacité d’adaptation du vivant.
C’est cette prise de conscience qui m’a amené à remettre à plat notre rapport à l’eau et son actuel mode de gestion.
L’eau est un bien commun qui ne peut être accaparé par une minorité quand les autres en ont de moins en moins »

Gabriel Amard est aujourd’hui secrétaire général de l’association d’élus «La gauche par l’exemple». Maire honoraire de Viry-Chatillon, attaché au non-cumul des mandats dans le temps, il a été successivement conseiller régional d’Île-de-France, et conseiller général de l’Essonne. Il se consacre désormais à la présidence de la communauté d’agglomération Les lacs de l’Essonne. Dans ce cadre, il préside le conseil d’exploitation de la Régie publique de l’eau.




Marie Jo Foures - l'herboristerie familiale

ECOUTER OU TELECHARGER LA CONFERENCE

Plantes. Marie-Jo partage son savoir-faire

Des heures durant, elle nous passionne en parlant des vertus des plantes et de l'alimentation bio pour la santé. Conseillère reconnue en nutrition et en phytothérapie, Marie-Jo Fourès, 58 ans, transmet au quotidien sa grande connaissance du monde végétal. Notre héritage commun. C'est peut-être inscrit dans son karma. Ou plus sûrement le fruit de rencontres déterminantes ayant façonné son amour immodéré pour les plantes et la santé de ses semblables. « Le soin est mon fil conducteur », dit-elle en ponctuant ses phrases d'un joli et rapide sourire. Le regard clair, le ton assuré, elle cite en premier lieu sa première belle-mère, « une maîtresse femme qui se soignait avec des plantes et avait un savoir-faire extraordinaire ». D'autres « guides » lui viennent naturellement à l'esprit. Comme Jean-Pierre Nicolas, l'ethnopharmacologue breton qui sème ses jardins médicinaux de par le monde. Ou encore le médecin-chirurgien Jean-Pierre Willem, créateur de l'association les Médecins aux pieds nus. Trois ans durant, la Léonarde, originaire du Folgoët et née Jacopin, a suivi assidûment sa formation en naturopathie. « J'ai beaucoup appris d'eux. Dans la vie, on vous tend parfois des perches. Au début, je ne les voyais pas. Mais j'ai fini par saisir les opportunités... »

Une expérience douloureuse

Un événement tragique aura aussi marqué son parcours initiatique : le décès de son premier compagnon, mort en 1978 à la suite d'une erreur médicale. Jeune maman, Marie-Jo n'avait que 28 ans. « Il était plongé dans le coma. Je l'ai assisté quatre ans » Aujourd'hui encore, elle se remémore une expérience « douloureuse » dont elle aura cependant tiré profit. « J'ai tout essayé pour le sauver. Cela m'a permis de découvrir les médecines parallèles, l'homéopathie, l'alimentation bio... » Depuis, Marie-Jo Fourès a noué une relation fusionnelle avec le végétal et l'art de bien manger, « sans risquer de retrouver du désherbant ou des métaux lourds dans sa salade ». Au fil des ans et de ses nouvelles connaissances, elle est aussi devenue une promotrice infatigable des plantes comme produits naturels de santé.

Pionnière de Cap Santé

Ce savoir, elle le dispense régulièrement en tant que formatrice au sein de l'association Cap Santé, implantée à Plounéour-Ménez, dont elle fut l'une des pionnières en 1995. Titulaire d'un diplôme universitaire de conseil en phytho et en aromathérapie obtenu à l'université de Paris Bobigny (Paris XIII), elle délivre avant tout ses bons conseils auprès de ses patients, qu'elle accueille dans le cadre champêtre et chaleureux d'un ancien corps de ferme, dans la campagne de Plounéour.

« Je mets les gens en action »

Dans ce cabinet, où elle reçoit sur rendez-vous, Marie-Jo Fourès familiarise par exemple ses clients avec l'aromathérapie, remèdes à base d'huiles essentielles de plantes. Elle leur apprend à modifier leur alimentation et à changer d'hygiène de vie. Chacun selon sa pathologie, est ainsi invité à prendre en charge sa propre santé. « Je mets les gens en action. J'essaye de leur faire comprendre que leur système immunitaire de défense, c'est eux »

Le bon exemple allemand

Pour être bien dans son corps et dans sa tête, mieux vaut prévenir que guérir, inculque encore et toujours la spécialiste de l'herboristerie, qui se félicite de l'évolution de la médecine hospitalo-universitaire vis-à-vis de l'utilisation des plantes. « Désormais, on a des médecins et des pharmaciens qui viennent se former chez nous... » Marie-Jo Fourès sait pourtant que la guérison des tabous et des intolérances sera longue et semée d'embûches. À ce niveau, il serait bon, selon elle, de s'inspirer de l'exemple de nos voisins d'outre-Rhin. « En France, on donne d'emblée des traitements lourds et quand il n'y a plus d'autre solution, on vient à la phytho. En Allemagne, c'est tout le contraire ».

Pratique

Marie-Jo Fourès, l'Ile, Plounéour-Ménez. Tél. 02.98.78.01.33.



Ecouter ou TELECHARGER la conférence de Cécile Lecomte


Ils ont établi leur camp dans la canopée des séquoias de Californie du Nord ou de l'Oregon. En rupture avec l'American way of life, ils ont décidé de donner leur temps, et pour certains leur vie, à la protection de la nature. Leurs inspirateurs sont des poètes et des philosophes comme Henri David Thoreau (l'auteur de La désobéissance civile). Ils ont des airs angéliques, tiennent des propos fondés mais qui sonnent le plus souvent utopiques. Ailleurs, ces nouveaux guérilleros éperonnent les baleiniers japonais en Antarctique ou s'accrochent au-dessus des voies ferrées pour bloquer les trains de déchets nucléaires en Allemagne. Parfois, pour défendre ce à quoi ils croient, certains basculent dans l'illégalité, s'en prennent aux forestiers ou aux exploitants de bois, sabotent des laboratoires de vivisection ou brûlent des 4x4. Ils sont alors forcés à la cavale ou à la clandestinité.

Pour le FBI, ce sont des terroristes. L'agence fédérale les a officiellement désignés comme la seconde menace pour la sécurité intérieure des États-Unis après Al-Qaida. Elle fait peser sur ces militants verts une répression féroce et sans précédent. Le Animal and enterprise terrorism act, un volet spécial des Patriot acts américains adopté sous la pression des lobbies industriels, donne désormais la possibilité aux autorités de réprimer toute forme de protestation. Des avocats défenseurs des libertés publiques et des ONG comme Greenpeace dénoncent cette dérive liberticide, aux États-Unis comme en Europe.

Cécile Lecomte - Les insurgés de la Terre


Conférence avec Bruno Bordenave


Chercheur independant en botanique, il participe en 1989 a la premiere mission du "radeau des cimes"

avec le pr Francis HBallé en guyane puis en 1991 a la seconde mission du radeau des cimes au Cameroun.

auteur de nombreux articles scientifique et de rapports d'etudes

, il participe aujourd'hui au projet de mise en place du conservatoire botanique de guyane.

dans la region, il contribue aussi à l'etude , au suivi et à la conservation

des zones humides au cotés d 'associations de protection de la nature.